BAGAN

Salut les aventuriers de l’Arche perdue!

Après une nuit des plus reposante passée dans un bus de nuit VIP depuis le lac Inle – toujours en compagnie de nos potos Angel et Komo -, on pose nos sacs à Nyaung U, un des villages situés à proximité du site mondialement connu de Bagan. Le pass donnant accès au site est valable 5 jours, et on compte bien en profiter à fond pour s’en mettre plein les mirettes en regardant un max de levers et couchers de soleil, mais aussi pour visiter le gigantesque site à notre rythme.

A la recherche du spot parfait

Vous vous doutez bien qu’une merveille pareille, c’est fréquenté. Très fréquenté. Surtout au moment du lever du soleil. Vous avez certainement tous déjà vu cette image du jour qui se lève sur la plaine de Bagan, survolée par des dizaines de montgolfières? Cette image en fait rêver plus d’un, et forcément, ça en attire, du monde! Les couchers de soleil sont très prisés eux aussi, bien qu’exempts de montgolfières.

Evidemment, on ne déroge pas à la règle! Dès notre premier jour, on chevauche nos bécanes rugissantes et ultra puissantes – entendez des scooters électriques faisant des pointes à 38 km/h – à la recherche d’un joli spot pour observer le coucher du soleil. Si possible en évitant la présence de 8 millions de chinois criant à côté de nous. Oui, on est exigents, mais que voulez-vous, on ne se refait pas!

Les levers/couchers de soleil s’apprécient mieux en hauteur, c’est donc depuis des temples surlequels on peut grimper soit par l’extérieur, soit par d’étroits escaliers à l’intérieur qu’ils se regardent. A vrai dire, ça nous a un peu surpris qu’on puisse monter sur ces temples, et que l’ensemble ne soit pas un peu plus protégé. En fait, aussi surprenant que ça puisse paraître, Bagan n’est pas inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. La faute à un manque de conservation (les temples abimés ont été reconstruits « à la sauvage » après le tremblement de terre de 1975) et à une gigantesque tour construite au beau milieu du site par le gouvernement.

D’abord on suit les conseils

Comme on n’a pas encore eu le temps de se familiariser avec le site, on fait confiance à un blog de voyage qui recommande un petit temple peu fréquenté depuis lequel le coucher de soleil serait extraordinaire. Et effectivement, c’est très très beau. Mais qu’est-ce que c’est beau!

Le lendemain matin, départ à 5h30 pour assister à notre premier lever de soleil. On suit les conseils d’une jeune fille qui vit dans le coin qui nous a recommandé un temple. Alors en effet, la vue est incroyable. C’est encore plus beau qu’on l’imaginait, et le temps est avec nous, c’est tout dégagé.

Malheureusement, c’est aussi un endroit très fréquenté, et on se retrouve avec des cars entiers de touristes chinois ? Difficile de faire abstraction, mais on profite quand même un max, jusqu’à ce que le soleil soit complètement levé et illumine les temples de la plaine.

Les jours suivants, et grâce à un autre blog, on trouve également un très joli temple bien placé, d’où la vue est vraiment chouette aussi. C’est proche du départ des montgolfières, qui nous passent juste au-dessus. Comme il n’est pas indiqué sur Maps.me (une application bien connue des voyageurs car elle donne accès à des cartes et à un gps hors connexion), il est assez confidentiel.

Ensuite on cherche par nous-même

Le programme de notre semaine à Bagan sera le même chaque jour: On se lève à 5h pour aller voir le soleil se lever, on rentre déjeuner et finir notre nuit, puis on repart dans l’après-midi – quand il fait moins chaud, parce qu’on cuit – pour se perdre sur le site, visiter des temples et trouver un endroit d’où admirer le coucher du soleil.

Du coup, on a tout le loisir de tester plusieurs endroits d’où observer le spectacle. Et c’est en se perdant qu’on trouve la perle rare: un tout petit temple, idéalement placé pour observer à la fois le lever et le coucher du soleil et quasiment pas fréquenté car il n’est pas sur Maps.me non plus (ce qui signifie concrètement qu’on était soit seuls, soit qu’on le partageait avec un autre couple). La perle on vous dit!

Ces moments sont tout simplement magiques. On réalise avec d’autant plus de force la chance qu’on a d’être là, de voir toutes ces merveilles, de vivre notre rêve. Merci la vie ?

Le tourisme et ses travers…

C’est pas tellement dans nos habitudes, et ce blog n’est d’ailleurs pas fait pour ça, mais là on ne peut pas s’empêcher de pousser un petit coup de gueule. Durant notre semaine passée à Bagan, on a eu l’occasion d’observer des attitudes qui nous ont tout simplement écoeurés de la part de certains touristes (et non, même pas des chinois!) Explications.

Malgré le nombre infini de temples sur la plaine de Bagan, la plupart d’entre-eux ne sont pas « grimpables ». Soit ils sont fermés pour rénovation, soit ils sont fermés pour les protéger. Super, nous direz-vous! Enfin, ils prennent soin du site! Et on est bien d’accord… Mais voyez-vous, il semblerait que ces interdictions ne s’appliquent pas à tout le monde. Des visiteurs, se croyant probablement plus malins que les autres, font fi de ces interdictions et grimpent malgré tout sur ces temples. Il est en effet facile de passer outre les barrières des temples en rénovation. On en a même vu certains entrer dans un temple dont la grille était défoncée. Déplorable… C’est vrai qu’il n’est pas simple de trouver un endroit au calme avec tous ces temples fermés, et que beaucoup d’autres sont indiqués sur Maps.me, ce qui fait qu’ils sont prisés. Mais ça ne justifie pas ces attitudes selon nous. Vous pensez qu’on est un peu trop Suisses ?? Peut-être, mais pour nous, le respect des lieux qu’on visite fait partie du voyage…

Bagan, une réputation méritée

Cette semaine passée à Bagan a filé à une vitesse ahurissante. Et pourtant, on a eu la chance de pouvoir rester plus longtemps que la plupart des autres voyageurs, n’ayant pour seule limite que notre envie. D’ailleurs, c’est ici que nous quittent Angel et Romain, qui s’en vont passer une petite semaine à la plage pour finir leurs vacances en beauté. Après une soirée mémorable (enfin, façon de parler ?) on se dit au revoir. Merci les copains, on a encore mal aux abdos d’avoir tellement ri!

Une semaine sur ce site fabuleux, ça n’a pas été de trop pour nous, il est impossible de se lasser d’un paysage pareil! Ces levers et couchers de soleils resteront gravés en nous. Visiter ces milliers de petits temples disséminés sur cette grande plaine, que l’on sillonne en scooter électrique sur des pistes – voir des sentiers – en sable, sans croiser personne sauf quelques chèvres a quelque chose de spécial. C’est difficile à décrire avec des mots, il faut le vivre! C’est le genre d’endroit magique, chargé d’histoire, qui vous colle des frissons, un peu comme Angkor au Cambodge ou le Macchu Pichu au Pérou. On se sent tellement chanceux de découvrir des lieux pareils! Alors oui, c’est touristique, mais c’est finalement assez facile d’éviter le monde en s’éloignant des routes en s’enfonçant sur le site.

Bref, vous l’aurez compris, on a adoré cet endroit! Décidément, le Myanmar nous envoie du lourd!

C’est quoi la suite?

On monte encore un peu plus au nord du pays, pour nous rendre du côté de Mandalay. La région regroupe d’anciennes capitales royales, mais passe également pour être une ville bruyante et polluée… On verra bien!

A bientôt les cocos!

8 Comments

  1. Hello vous deux ! C’est toujours aussi intéressant de vous lire. Les fêtes de fin d’annee approchent, ce sera sympa de vivre ça là-bas ! Tout le monde vous embrasse et …santé à tous les deux!

  2. La maman jurassienne

    Joyeux noël à vous deux et à tous ceux qui vous lisent ! Continuez à nous faire voyager et que les vents vous soient favorables ! Même si vous nous manquez terriblement c’est une joie de pouvoir vous suivre comme ça ?

    • Le monde autour

      Merci maman! Vous nous manquez aussi beaucoup, mais on a pas prévu d’arrêter de vous faire rêver malgré tout 😉 Gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.