BARILOCHE

Salut les helvètes,

Espérant laisser le mauvais temps derrière nous, on prend la direction de Bariloche, tout au nord de la Patagonie argentine. On y arrive en soirée, après 24h passées dans un bus plutôt confortable, et on se pose nos sacs dans une petite auberge du centre ville.

Classe le bus ou pas?

La petite Suisse d’Argentine

Bariloche est surnommée « la petite Suisse d’Argentine ». On se dit que ça doit être en raison des nombreux lacs et des montagnes des environs, parce que sinon de prime abord, ça n’a pas grand chose à voir avec notre chère Suisse. A part peut-être ce pauvre vieux St-Bernard attendant que le touriste veuille bien prendre une photo avec lui (enfin, lui, il en a sûrement rien à secouer, du touriste).

Le soleil étant de la partie cette fois, on part à la découverte de la ville – histoire de voir si on tombe sur Alain Berset -, mais on retrouve un couple de français rencontrés la veille dans le bus. 24h ensemble dans un espace clos, ça créé vite des liens ? Notre journée découverte se transforme donc en journée papotage au bord du lac et gavage aux crêpes. C’est pas mal non plus!

On se fait plaiz

Comme on vous le disait dans un précédent article, on a fêté notre anniversaire de rencontre au glacier Perito Moreno. Mais vu l’offre d’hôtels limitée et hors de prix plus au sud, on a décidé d’attendre Bariloche pour s’offrir notre vrai cadeau: un magnifique hôtel avec vue sur le lac et jacuzzi dans la chambre. Si ça c’est pas la classe à Dallas!

On se fait moins plaiz

Après deux nuits à jouer les riches, on retourne loger au centre ville pour quelques jours. On se rend dans une auberge recommandée par d’autres voyageurs, qui a l’air bien sympa au premier coup d’oeil. C’est seulement au moment de se mettre au lit que les choses se gâtent: l’angoisse des hôteliers et des voyageurs se balade bien gentiment sur le matelas, toute contente à l’idée de sucer un peu de sang suisse: une punaise de lit! On n’avait pas encore eu la joie de rencontrer ces bébêtes, mais on s’en serait bien passé… Bref, on change de chambre pour la nuit, et on déguerpit aussi sec à la première heure le matin!

Les environs de Bariloche

Après avoir trouvé une auberge sans animal de compagnie inclus dans le prix de la chambre, on part à la découverte des environs de la ville, qui sont le réel intérêt de la région selon nous.

On commence par grimper (à pieds) au Cerro Campanario qui offre un beau panorama sur les lacs entourant Bariloche. Il est même possible d’y monter en télésiège!

On visite également le parc municipal Llao Llao en y faisant une jolie balade de quelques heures. Cela ne ressemble en rien à l’image que l’on se fait d’un parc municipal – faudrait revoir les bases les gars ? -. Déjà il n’est pas en ville mais à une bonne vingtaine de kilomètres, et c’est plus une forêt qu’un parc. Mais on apprécie beaucoup, surtout pour les points de vue qu’il offre sur les lacs et les montagnes alentour.

Ca, c’est censé être le chemin

La fondue au fromage, un incontournable du voyageur à Bariloche

Avant de venir ici, on a entendu qu’il y avait plusieurs restaurants servant de la fondue. En bons fadas de fromage qui se respectent, on ne pouvait pas passer à côté de ça. On se déniche donc un resto tenu par un français (ben oui fallait quand même pas rêver, on n’allait pas trouver une fondue moitié-moitié) qui propose ce mets délicat.

Verdict: et ben c’est pas si mal! On ne s’attendait pas à grand chose, et la fondue est bonne, bien qu’un peu fade quand même. Mais on peut vous dire que ça fait du bien ?

C’est quoi la suite?

On s’envole pour Mendoza, histoire d’élever un peu notre niveau d’espagnol qui ressemble plutôt à du finlando-coréen pour le moment. On va se poser trois semaines dans cette jolie ville pour prendre des cours. Et, oh, mais quelle coïncidence, c’est justement la région des vins argentins! Mais alors là c’est fou, c’est même pas fait exprès (on est crédibles?)!

Alors à bientôt pour une petite dégustation les cocos!

2 Comments

  1. Aurélia et Pierre-Olivier

    Hello Sarah et Arnaud!
    On s’est perdus de vue sur cette dernière journée au salar d’Uyuni…
    On n’a pas eu le temps d’échanger nos contacts…
    N’hésitez pas à nous envoyer un mail pour vous contacter plus facilement et échanger sur les fameux plans du lac Titicaca;)
    A bientôt!

    Aurélia et Pierre-Olivier

    • Le monde autour

      Hé salut vous deux!
      Trop forts comment vous nous avez retrouvés? Vous êtes restés bloqués sur le salar ce matin??
      Ca marche on vous prépare un petit topo par mail 🙂
      A tout bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.