BROMO

Salut les apprentis Haroun Tazieff!

Après quelques jours passés dans la jungle à traquer les bêtes sauvages (ou presque) à Bornéo, on change d’ile, et par la même occasion radicalement de décor à Java. Si vous aimez l’odeur d’oeuf pourri et manger de la poussière, vous êtes au bon endroit ?

Une arrivée épique (et colégram)

On vous rappelle qu’on est accompagnés par nos deux compères jurassiens préférés, Jo et Nico. Et voyager à quatre, ça comporte quelques avantages. Notamment celui de pouvoir partager les frais de transports privés, ce qu’on peut difficilement se permettre quand on est que tous les deux. Alors une fois n’est pas coutume, après une nuit étape à Surabaya, c’est en voiture qu’on embarque en direction de Cemoro Lawang, le village le plus proche du volcan Bromo. Haut lieu touristique javanais, le Bromo est notamment réputé pour ses levers de soleil, faisant d’ailleurs la couverture du Lonely Planet, rien que ça!

Avantage on a dit? C’est ce qu’on croyait jusqu’à ce que cette bonne vieille Toyota choisisse de crever un pneu en pleine route de montagne! Mais croyez-vous que ça aurait arrêté notre chauffeur? Que nenni, Monsieur a continué à rouler un bon quart d’heure, en première. On ne sait pas vraiment s’il s’en foutait où s’il n’avait vraiment pas remarqué, mais au vu du boucan que faisait la voiture on a de la peine à croire à la deuxième hypothèse.

Bref, il finit quand même par s’arrêter (après qu’une camionnette l’ait alerté en le dépassant), et met la roue de secours… qui est aussi crevée! Notre bon Monsieur se voit donc dans l’obligation d’appeler des renforts. Et quels renforts! On avale les derniers kilomètres à bord d’un 4X4 dont le confort, une fois entassés à l’arrière les 4 avec nos gros sacs, devait s’approcher de l’intérieur d’une machine à laver en plein essorage. Mais alors, qu’est-ce qu’on a ri!

Un bon nasi goreng après toutes ces émotions

Lever de soleil 

Finalement arrivés à bon port, c’est à 2h30 du matin que le réveil sonne. Arnaud s’extirpe du sac de couchage et sort pour checker le temps, en caleçon/doudoune/tongs, classe (non il n’y a pas de photo bande de coquins), car il pleuvait quand on s’est couchés. Après quelques minutes d’intense suspense pour Sarah restée sous la couette, il rentre dans la chambre en gueulant tel un gamin découvrant ses cadeaux sous le sapin: « On voit les étoiles, on peut y aller! » Pour la petite histoire, Sarah n’est jamais sortie aussi vite de son lit!

Ni une ni deux, on s’équipe pour la belle journée de marche qui nous attend. Après les accolades fraternelles à notre ami Nicolas qui fête son anniversaire, nous voilà partis à la lumière des lampes frontales en direction du point de vue où on a prévu d’admirer le lever du soleil.

Une bonne partie des gens choisit de s’y rendre en tour organisé, qui prévoit le transport en 4X4 au point de vue, puis d’enchainer sur la visite du bord du cratère. Cela permet de rester plus longtemps au lit et de ne pas faire d’efforts, mais garanti d’être constamment entouré par la foule. Mais nous, on est jeunes et fringuants, alors on a choisi de s’y rendre à la force de nos gambettes.

Après environ 45 minutes de marche sur une petite route serpentant à travers les champs de poireaux, on s’arrête pour une petite pause biscuits.

Puis débute la petite ascension de 45 minutes pour arriver au point de vue. Il est 4h30 et il ne nous reste plus qu’à attendre le lever du jour, ce qui ne se fait pas attendre. Et là, la magie opère. On avait vu de nombreuses photos de ce moment, mais la réalité est au-delà de nos espérances, on en est bouche bée! Il est difficile de mettre des mots sur des moments pareils, la nature est vraiment extraordinaire. Regardez seulement:

Le Bromo, c’est celui qui fume à gauche, encadré par le Batok devant et le Semeru derrière

On n’est pas vraiment tout seuls, mais en sachant qu’on se trouve à l’un des endroits les plus touristiques de Java, c’est tout à fait raisonnable. Les gens partent d’ailleurs assez rapidement, et on se retrouve une fois de plus avec le lieu pour nous seuls. La patience finit presque toujours par payer! On se fait quelques copains au passage (désolés pour la qualité des photos, le gars qui les a prises ne devait pas connaître le principe de mise au point)

Photo Nico

En redescendant, on s’arrête à tous les points de vue possibles, et on joue un peu les stars ?

Photo Nico

Le chemin de retour au village de jour est très plaisant, entre les paysages et les paysans sympathiques rencontrés. On en profite aussi pour repérer le sentier qu’on empruntera l’après-midi.

Caldeira et cratère

Après une turboschlaf, on est repartis pour la deuxième partie de la journée. On revient un peu sur nos pas du matin, pour emprunter le petit sentier repéré plus tôt. Il faut savoir que normalement, l’entrée sur le site est payante. On n’est pas forcément contre le fait de payer un droit d’entrée – quoi qu’ils abusent clairement sur le prix touriste, qui est 7X le prix pour les indonésiens -, mais marcher sur la route qu’empruntent les 4X4 ne nous enchante pas au plus haut point. Donc on choisit plutôt de prendre un petit chemin qui descend dans la forêt et qui aboutit dans la magnifique caldeira. On fait la balade sans rencontrer personne, et sans bouffer de gaz d’échappement!

On est partis du haut de la falaise à gauche, pour traverser l’étendue plate et remonter au volcan fumant

Après 1h passée dans ce splendide décor, on monte au bord du cratère. L’odeur d’oeuf pourri est prenante, mais ça en vaut la peine. Le bruit est impressionnant, et le paysage grandiose! Et une fois de plus, ce spectacle est presque privé, les tours organisés venant ici le matin directement en redescendant du point de vue. On se sent vraiment chanceux.

On revient au village juste avant la nuit, fourbus par nos 6h de marche mais ravis de cette magnifique journée. Pas mal comme journée d’anniversaire pour Nico! Ca se fête!

Et alors, il en vaut la peine ce Bromo?

Pour nous, la question ne se pose même pas. C’est un grand OUI! C’est certes un endroit très visité,  mais on comprend pourquoi. Les paysages sont tout simplement à couper le souffle – et non, on n’est pas marseillais -, entre le lever de soleil, la caldeira et le bord du cratère. Il est en plus assez aisé d’éviter les foules, pour autant qu’un peu de marche ne vous fasse pas peur. On a adoré cette journée, qui restera pour nous une des meilleures de nos deux mois en Indonésie.

C’est quoi la suite?

On s’apprête à changer une fois de plus radicalement de décor. On s’en va prendre le train pour rejoindre Yogyakarta, un autre des principaux attraits de Java, et visiter ses environs. Nico et Jo seront toujours de la partie, pour notre plus grande joie ☺️ On y restera d’ailleurs plus longtemps que prévu, mais ça, c’est une autre histoire!

7 Comments

  1. Des vues à couper le souffle…que c’est beau les amis! Vous donnez envie de voyager dans ces contrées-là ??…j’espère que tout va bien et j’attends impatiemment la suite de vos aventures. Gros becs

    • Le monde autour

      Il ne reste plus qu’à réserver votre billet d’avion! Oui tout va bien, on vient d’arriver au Myanmar là 🙂 Gros bisous

  2. Alain Chautems

    Désormais c’est un rite incontournable : tous les vendredis la bleue en apéro avec lecture de votre super blog.
    Vos récits sont captivants (quels talents de rédacteur!) et vos photos sont superbes.
    Bref, tous les vendredis on rêve grâce à vos nouvelles de l’autre bout du monde.
    Bonne suite de voyage et gros bisous à tous les deux.
    Salutations à vos compagnons de route.
    A la semaine prochaine…
    Alain et Christine
    PS.
    Aline&Nico sont aussi allés à Bromo lors de leur voyage à Java…

    • Le monde autour

      Salut les Neuchâtelois! Votre commentaire nous fait énormément plaisir. On vous immagine très bien sur votre « spot » apéro!?
      Effectivement nous prenons un peu de temps à l’écriture et au montage des articles, mais c’est un réel plaisir de pouvoir partager notre voyage. Contents que ça vous plaise!

      Bisous à vous et à vendredi prochain ?

      Sarah et Arnaud

  3. Alain Chautems

    Pour ce vendredi, ici, pas de bleu dans le ciel mais seulement dans nos verres!
    A vendredi prochain. Bisous à vous. A&C

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.