THE GIBBON EXPERIENCE

Salut les gibbons!

Après avoir traversé les doigts dans le nez notre première frontière terrestre au nord de Chiang Rai en Thailande, on fait nos premiers pas au Laos dans la petite ville de Huay Xai (on vous promet qu’on ne les invente pas ces noms), en compagnie d’Aline et Jeremy. Cet endroit est connu pour deux choses. C’est premièrement un point de départ pour des croisières sur le Mékong menant jusqu’à Luang Prabang. Ensuite, c’est le lieu de villégiature de The Gibbon Experience, et nous, c’est pour ça qu’on est là!

Mais d’abord, c’est quoi?

Il s’agit d’un projet créé afin de protéger la forêt de Bokeo du braconnage et de l’exploitation forestière (leur site explique précisément ce qu’ils font, allez y faire un tour si ce genre d’initiative vous intéresse https://www.gibbonexperience.org ). Grâce à eux, la zone est désormais un parc national.

Ce projet est tout à fait novateur, car outre des activités telles que la reforestation ou les patrouilles dans la jungle, il propose une expérience exceptionnelle aux amateurs de sensations fortes: une marche de deux ou trois jours à travers la jungle laotienne, entrecoupée de dizaines de tyroliennes suspendues au-dessus de la canopée, parfois à 150 mètres du sol, faisant jusqu’à 600 mètres de long.

Protection de la nature et sensations fortes? Il n’en fallait pas plus pour nous attirer dans le coin!

Formule « express »

L’organisation propose diverses formules, dépendant de vos envies et de votre forme physique. Pour notre part, on n’a pas pu choisir la formule « classique », qui nous tentait le plus. Effectivement, en débarquant à quatre en période de fêtes (très haute saison touristique) toutes les places étaient déjà prises! On s’est donc rabattus sur la fomule « express », soit deux jours à crapahuter dans la jungle.

Notre déception de ne pas pouvoir faire trois jours est bien vite passée au moment du briefing le matin du départ (commun à tous les groupes): ceux qui partent pour la formule 3 jours doivent se préparer à marcher au moins 6 heures dans la boue en raison des intempéries des jours précédents! Ah ça rigole moins là hein les gars! En plus, il semble qu’il y ait plus de tyroliennes dans notre formule. Quand la vie choisit bien les choses pour toi, tu dis merci!

Regarde maman, on vole!

Une petite heure de route plus tard, nous voilà harnachés et prêts au départ. Dernière tendance, le harnais.

Notre petit groupe se compose de nous quatre évidemment, plus Tabea, une autre Suissesse, Gaelle, une française elle aussi en voyage au long cours, et nos deux guides dont nous n’avons pas retenu les noms (bouhhh la honte!)

Dès le début de la balade, une petite tyrolienne survolant une rivière nous attend pour nous familiariser avec le matériel. Allez, on prend son courage à deux mains et on se lance!

On grimpe ensuite dans la jungle environ une heure, avant de commencer à enchaîner les tyroliennes.

Et là, c’est la claque! C’est dingue, fou, magique! On n’a pas assez de mots pour décrire les émotions qu’on ressent en survolant la jungle, suspendu par un simple harnais à un câble. Non seulement les sensations sont incroyables, mais en plus, la vue est extraordinaire. On voudrait que ça ne s’arrête jamais! On va essayer de vous donner un aperçu en vidéo et en images, mais c’est difficile de rendre compte fidèlement de l’expérience. Vous nous pardonnerez la qualité des photos faites avec les natels, mais pour une fois, l’appareil photo n’a pas pris part à l’expérience.

Quand tu ne vas pas assez loin, hop tu tires sur les bras!

Une nuit perchés dans les arbres

La fin de la première journée arrive bien trop vite à notre goût, mais heureusement, l’hébergement insolite dans lequel on s’apprête à passer la nuit nous console: une cabane perchée dans un arbre, accessible uniquement en tyrolienne, excusez-nous du peu!

Aline et Jeremy nous ont ramené de bonnes choses de Suisse. Saucisson, viande séchée et… damassine! Boire une petite damassine perchés dans un arbre dans la jungle laotienne, on avoue qu’on n’était pas peu fiers ?

 

La vue est à couper le souffle, même depuis le trône ?

La deuxième journée, on enchaine également les tyroliennes. Le retour sur Huay Xai se fait en 4×4, et on en comprend l’utilité! De la boue, des montées, des descentes, on se croirait à Europa Park!

Verdict?

Ce petit séjour dans la jungle a été effectivement « express », mais quelle expérience! On a qu’une hâte, recommencer! Un conseil, prenez votre billet d’avion et venez tester ça!!!

On vous a concocté une petite vidéo pour vous donner une idée plus précise de la chose (certaines images ont été prises avec un natel d’où la qualité parfois approximative).

 

C’est quoi la suite?

Toute bonne chose a une fin, mais l’aventure continue. Notre prochain arrêt sera Luang Prabang, où on se rend en bus dès le lendemain. On nous a souvent parlé de cette ville comme étant la plus jolie d’Asie du Sud-Est, alors on se réjouit de découvrir ça.

A plus les cocolets!

4 Comments

  1. Val

    Waouh et les singes, vous en avez vu, ou votre haleine à la Damassine les a fait tomber de leur branche? 😉

    Vous avez bonne mine en tout cas!

    Gros becs les bisounours

  2. La maman jurassienne

    Alors ça c’est fort !vous avez déjà vécu des expériences tellement diversifiées depuis votre départ ! J’adore la vidéo ? et comment mieux s’imprégner de la jungle qu’en dormant dans les arbres !Ça fait quoi de se prendre pour tarzan ?Bisous et mille mercis de partager ça avec nous.

    • Le monde autour

      C’est clair, c’était vraiment une expérience unique, on regrette pas d’avoir fait le détour! Haha Tarzan avait bien de la chance d’après nous. Gros becs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.