YOGYAKARTA et PLATEAU DE DIENG

Salut les épicuriens!

On laisse derrière nous le Mont Bromo et ses splendides paysages pour rejoindre Yogyakarta, une ville emblématique de l’ile de Java. Elle est connue pour être située proche de deux sites historiques réputés particulièrement impressionnants, Borobudur et Prambanan.

Yogyakarta

Une arrivée tout confort

On arrive à Yogyakarta après une journée passée dans le train (classe économique nos fesses ne nous remercient pas). Pour la première fois du voyage, on a choisi de se louer une jolie maison sur Airbnb. Il faut savoir qu’avant notre départ, on a été particulièrement gâtés par nos familles et nos amis. On a décidé de garder tous ces petits sous pour se faire plaisir dans les « coups de mous » (oui, le voyage, ça fatigue ?) ou quand la situation s’y prête particulièrement. Et là, c’est les cousins de Sarah, Micka, Coco et Robin, qui nous offrent la possibilité de nous poser pour 4 jours dans cette jolie maison avec terrasse, et surtout cuisine, ce qui nous permet de nous faire à manger pour la première fois en plus d’un mois ? Encore merci les cousins!

Activités et mangeaille!

On ne vous a pas encore beaucoup parlé de la gastronomie indonésienne. Alors comment vous dire… Ce n’est pas pour rien! Ce n’est pas que ça soit mauvais, mais ce n’est pas très varié. On a vite fait le tour, tout est gras et frit, et les légumes sont pour ainsi dire inexistants. Mais Yogyakarta est justement réputée pour sa communauté d’expatriés, qui a eu la bonne idée d’ouvrir des restos. On se fait donc une joie de goûter à tout ça, pour le plus grand bonheur de nos papilles! Salades, vrai pain, viande, pizzas, gâteaux, et même soupe de poisson, tout y passe!

Mais bon, on vous rassure, entre les restos et les après-midis glandage sur notre terrasse, on trouve quand même le temps de faire quelques visites.

Découverte de la ville

Marché couvert, flânerie dans les rues, et Kraton (Palais Royal). Ce dernier est d’ailleurs loin de casser trois pattes à un canard, on se demande même si on n’a pas raté quelque chose…

Photos Nico

 

Borobudur 

Borobudur est un immense temple bouddhiste. Il est le site le plus visité d’Indonésie, c’est pourquoi on se lève une fois de plus aux aurores pour éviter les foules. En arrivant, on est un peu dégoûtés par le prix d’entrée: 3.- pour les locaux, 25.- pour les touristes! On comprend tout à fait qu’on paie un peu plus que les indonésiens, mais on se demande ce qui justifie un tel écart de prix (on verra par la suite que cette pratique est la règle en Indonésie). On a un peu l’impression d’être pris pour des pigeons quand même. Mais le lieu vaut le coup d’oeil, et ce sentiment passe rapidement.

Borobudur n’est pas seulement un site à visiter, c’est aussi et surtout un lieu de pèlerinage. Mais on doit dire qu’au vu du monde qu’il y a, on se demande comment les pèlerins parviennent à s’y recueillir!

Prambanan et… hôpital!

Autre site historique emblématique de la région, Prambanan est un ensemble de temples principalement hindous, avec quelques touches bouddhistes. Mais cette visite se fera désirer, on devra en effet s’y reprendre à plusieurs fois pour pouvoir y aller. Le matin où on décide de s’y rendre, Nico et Sarah sont cloués au lit, le premier pour un mal de ventre, la seconde pour une otite. Ca sera repos pour Nico, et hôpital pour Sarah! Elle traine cette otite depuis Tumbak, il y a un mois. Elle est partie, revenue, repartie, mais cette fois, pas moyen de s’en débarrasser. Pour votre information, l’hôpital international de Yogyakarta est tout ce qu’il y a de plus moderne, et Sarah se fera soigner pour la modique somme de 40.- (consultation et médicaments compris).

Le lendemain matin, Nico, Jo et Arnaud s’en vont visiter les temples, tandis que Sarah reste au lit. Première conduite de scooter pour nos acolytes, qu’ils gèrent comme des chefs!

L’ensemble de Prambanan a bien souffert des tremblements de terre, mais ce qui reste debout est très joli. Le site est assez petit et on en fait rapidement le tour à pied.

Arnaud, en chevalier servant, y retourne le lendemain avec Sarah qui se sent mieux.

Une chose nous surprend un peu sur les sites touristiques en Indonésie, les infrastructures annexes : places de jeux pour enfants, aménagements à selfies, petits trains, zoo, etc. Bref, plein de choses qui dénaturent un peu les lieux d’après nous, et c’est bien dommage.

Impression générale

La ville de Yogya n’a en soi rien d’extraordinaire. Néanmoins, nous avons apprécié retrouver un peu de modernité. Le fait que la région soit touristique apporte quelques avantages, comme les bons restos. De plus, la ville est plutôt calme niveau circulation, on a donc pu se balader un peu à pied, ce qui ne va de loin pas de soi en Indonésie, où rien, mais alors absolument rien, n’est fait pour les piétons (à moins de ne pas avoir peur de se faire un peu heurter par les voitures).

Yogyakarta est aussi l’endroit où Jo et Nico nous disent au revoir pour rentrer en Suisse! Bon retour les copains, merci pour ces beaux moments de partage!

Plateau de Dieng

C’est donc à deux qu’on reprend la route. Et c’est en bus qu’on se dirige vers le Plateau de Dieng, une région montagneuse située à quelques heures au nord de Yogyakarta, dans les terres. On enchaine les bus à une vitesse folle pour arriver à Dieng 8h plus tard. Les deux dernières heures de routes serpentent dans la montagne entre les plantations en terrasse, c’est superbe.

En descendant du bus, l’atmosphère nous plait instantanément. Il fait frais, c’est paisible, les gens sont dehors et il y a une vraie vie de village!

Pour l’anecdote: Après avoir visité plusieurs homestay toutes plus douteuses les unes que les autres, on trouve une chambre qui, au premier coup d’oeil, nous parait un peu plus propre que les précédentes. C’est seulement après s’être installés qu’on constate que la salle de bain est tapissée d’urine! On demande donc à la propriétaire de la nettoyer. Ce qu’elle s’empresse de faire… à la brosse à chiottes ? Le niveau d’hygiène n’est pas tout à fait le même qu’à la maison haha!

Journée rando

On passe malgré tout une excellente nuit, et c’est avec grand plaisir qu’on enfile nos chaussures de marche sous le soleil matinal. On a repéré une petite boucle à faire aux alentours du village. Apparemment, la région est très prisée le weekend, mais là on est en pleine semaine, et il n’y a pas un chat.

La balade débute dans les champs de choux, patates et tabac (on se croirait à Buix). Notre progression n’est pas très rapide. Non pas que le terrain soit accidenté, mais les paysans nous arrêtent à tout bout de champ pour nous offrir du thé et partager leur goûter. Et ce n’est pas notre genre de refuser une spécialité locale, ça serait malhonnête non ?? C’est qu’ils essaient de nous gaver les coquins, on se fait même gronder quand on ne prend pas suffisamment. Par contre, les échanges sont limités, ils ne parlent pas anglais, et ce n’est pas nos trois mots de Bahasa qui vont nous permettre d’avoir une discussion sur la géopolitique indonésienne!

On marque un stop à un point de vue au-dessus du lac Telaga Warna

Puis on descend au bord, et on le longe sur une partie. On est une fois de plus atterrés par les déchets plastiques. Pourtant, l’accès au lac est normalement payant (pas aujourd’hui, on ne sait pas pourquoi), ils pourraient utiliser cet argent pour ramasser le plastique…

La boucle standard fait le tour du lac, mais on décide de s’en écarter pour se perdre un peu et retrouver les champs et les paysans (ben oui, on a encore faim ?). Et qu’est-ce qu’on fait bien, les cultures en terrasse sont splendides, et les gens toujours aussi sympas.

La balade nous mène ensuite au bord d’un petit cratère, le Sikidang. Et là, les aménagements à selfies battent des records! Ca nous fait tellement rire qu’on se prête à la mode locale l’espace d’un instant.

Le retour au village se fait en passant aux temples hindous d’Arjuna

En rentrant, on mange le repas le moins cher depuis notre départ: 1.80.- pour les deux, repas, boissons et pourboire compris! Euh mais c’est qu’on se ruine avec ce tour du monde!

Dieng, étape rafraichissante!

On quitte Dieng le lendemain matin déjà. La région nous laisse un joli souvenir. Outre les paysages magnifiques, on y a rencontré les habitants les plus sympas depuis notre arrivée en Indonésie! Le fait d’y être en semaine et hors saison, nous a permis de faire la randonnée sans rencontrer d’autres touristes, ce qui a probablement renforcé notre sentiment d’authenticité. On serait volontiers restés un peu plus longtemps pour explorer davantage la région, mais notre prochaine étape n’est pas atteignable facilement, alors on se remet en route!

C’est quoi la suite?

On vous emmène au paradis les amis! Deux journées de voyage nous seront nécessaires pour rejoindre Karimunjawa, une ile paradisiaque située au nord de Java.

Alors on vous dit à bientôt sous les cocotiers!

14 Comments

  1. JP le Gluumi et Miche-Miche

    Eh ben, les Chautems vont se régaler en vous lisant avec la petite bleue du vendredi soir. Nous on a pas attendu et la bleue on la boit à midi. Les photos sont magnifiques, on prend de plus en plus de plaisir à vous lire. Bisous à vous 2

    • Le monde autour

      Vous avez bien raison, il n’y a pas d’heure pour une bonne petite bleue! Et d’ailleurs, ici c’est l’heure de l’apéro 😉 Merci pour votre commentaire, bisous à vous deux

  2. Jojo de la lignée des maîtres sbires de Gilbraltar

    On vous reconnaît bien, hors des sentiers battus ! Mais pour les selfies…. ça le fait moins sans la perche ! Et toc.

    Toujours aussi bon de vous lire ! Et c’était vraiment chouette de vous accompagner en ce début de voyage… love

    • Le monde autour

      Salut ô grand sbire! Haha ouais on en a encore bien à apprendre concernant les selfies. On viendra faire un stage aux Bois au retour 😉 Vous nous manquez déjà, bisous!

  3. Alain Chautems

    Coucou, on est bien au rendez-vous bleu du vendredi soir!!!
    Même si le soleil et la neige nous offrent des paysages magnifiques, ce vécu quotidien nous semble bien un peu terne en regard de vos supers récits et vos superbes photos.
    Heureusement….
    Bientôt l’Escalade, ses huitres et sa chanson… 🙂

    Bonne suite de voyage à vous.
    On se réjouit d’avoir des nouvelles de Pagan au Myanmar.
    Et comme le disait Gustave et Louis dans carnotzet : « à la semaine prochaine » !!!

    • Le monde autour

      Salut les Chautems! Votre vie de retraités n’a pas l’air mal non plus, et la balade en raquette nous a bien fait envie. Mettez-nous des huitres et du vin mousseux de côté à l’Escalade 😉 Bisous, à la semaine prochaine!
      PS:Au vu du nom du Mont d’or, on pense qu’il était excellent hihi!

  4. Hello les Robinson ! Bien contente de vous lire et c’est toujours aussi intéressant ! Quels pays magnifiques vous traversez ! Courageuse Sarah d’aller à l’hôpital par là-bas…après l’explication du nettoyage des murs des wc ?j’espere que tu es bien remise ! À bientôt avec plaisir gros bisous

    • Le monde autour

      Coucou les Parietti! Ah ma fois quand faut y aller, faut y aller! Heureusement l’hôpital était plus propre que la chambre! Et oui, tout bien remise merci de demander ?. Grosse bise

  5. Julie et Jug de Paris

    Votre tour du monde fait rêver et j’adore votre façon de nous le raconter.
    Par contre, moi, en tant qu’infirmière, la salle de bains pleine d’urines, je pars en courant!!! ^^
    J’espère que ton otite est bien soignée Sarah.
    Je vais vite aller lire les autres épisodes de votre voyage.
    De gros bisous de Paris.

    • Le monde autour

      Salut les copains parisiens! Quel plaisir de vous lire! Oui l’otite est guérie merci. Haha la salle de bain on avoue que si on avait vu ça avant on aurait peut-être pas pris la chambre ? On espère que tout va bien pour vous sous la grisaille parisienne. Gros bisous à vous deux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.